Accueil   Plan   Livre d'or Favoris


Nb visiteurs uniques: 789548
Nb visiteurs aujourd'hui: 2
Nb visiteurs connectés: 1


M3 GREASE GUN


La fabrication du pistolet mitrailleur Thompson coûtait cher aux américains. De ce fait, les américains envisage l'idée d'un pistolet mitrailleur à bas prix et relativement simple à produire. Le développement du pistolet mitrailleur M3 débute alors grâce à Général Motors Corporation qui peut présenter la première version dès 1942. Il prit rapidement le surnom de "grease gun" signifiant littérallement pompe à graisse dont on retrouve l'apparence avec un peu d'imagination.

La M3 était du genre compact avec une longueur de seulement 570 mm. Son poids n’était pas non plus très élevé puisqu’elle ne pesait que 3.5 kg. Son calibre était au calibre .45 ACP soit 11.43 mm et la capacité du chargeur était de 30 balles. La cadence de tir avoisinait les 400 coups/min. Son aspect était plutôt novateur avec sa petite crosse et son chargeur situé sur le dessus. Ses principaux défauts étaient son manque d'esthétique et son enrayement assez fréquent.

En 1944, une version simplifiée du M3 apparut qui se déclina sous le nom de M3A1. Elle se caractérisait par un poids plus élevée, atteignant les 4.6 kg chargée. La cadence de tir était augmenté jusqu'à 450 coups/min. Une crosse repliable avait été ajoutée et lorsque cette dernière était dépliée, la longueur atteignait 750 mm. D'autres changements mineurs tels l'apparition d'un cache flamme et une fenêtre d'éjection élargie permettant une maintenance des pièces mobiles plus aisées firent leur apparition. Les défauts, notamment d'enrayement, ne furent guère améliorés.

Pourtant la M3 ne fut jamais appréciée des soldats qui la tronquèrent souvent contre une Thompson ou à l’extrême limite contre une MP40 allemande. Elle fut principalement utilisée par les parachutistes et les tankistes du fait de son faible encombrement. Après guerre, elle fut distribué aux commandos américains.

La M3, arme fort peu appréciée et à l'esthétique douteux, servit néanmoins jusqu’à la guerre du Vietnam. Sa production totale atteignit les 679 200 exemplaires.


Un para de la 101ème airborn avec son pm M3


Retour